Accueil Tourisme Le Village

Le village

 

Hébergements… sur Osséja

Pour un hébergement sur Osséja, cliquer ici, ou

notre liste de meublés recensés sur le village.

Histoire… d'Osséja

 

Osséja ne pouvait mieux se placer sur une voie de passage entre les bassins du Sègre et du Freser. Le torrent de la Vanera donnait la force motrice aux filatures, aux moulins
et aux scieries. Aux confins de la montagne et de la plaine, de la forêt et des labours, d’un espace agricole et minier, on trouve à Osséja depuis la nuit des temps un environnement recherché. Sur les schistes de la montagne, des dessins gravés pendant des millénaires par des générations de bergers, des inscriptions ibères témoignent de l’ancienneté de l’occupation humaine.

 

Ces conditions favorables expliquent l’exceptionnelle densité de la population locale. Dès les timides recensements du XIVème siècle, Osséja apparaît comme le plus important habitat de Cerdagne après Puigcerdà qui a rang de capitale. Cela ne peut manquer d’attirer des convoitises ; les sbires du comte de Foix en 1198, les guerres dévastatrices du XVIIème siècle, des bandes espagnoles sous le 1er Empire n’hésitent pas à semer la désolation dans notre village.

 

La terrible saignée paysanne de la Grande Guerre prive Osséja de la fleur de sa jeunesse menaçant l’artisanat, l’agriculture, en un mot la vie. Le prestige européen de la poire d’Osséja ne pouvait suffire à maintenir une activité suffisante. C’est alors que des médecins visionnaires comme les docteurs Avérous et Cunnac prennent conscience des atouts d’Osséja pour le traitement des nombreux insuffisants respiratoires, victimes des gaz de combat ou des lamentables conditions de vie de 1914 à 1918. Le train jaune qui est arrivé à Osséja en 1911 permet de remplir les maisons de cure. La qualité des soins rend bientôt la santé à bien des malades assurant à Osséja une réputation qui ne s’est plus démentie.

Osséja vers 1900

osseja 1900

Eglise saint-Pierre vers 1900

eglise 1900

Osséja en 1912

osseja 1912

 

Osséja en 1937

osseja 1937

 

Osséja dans les années 40

osseja annees40


 

 

Aujourd’hui, station verte de vacances logostationverte, Osséja accueille un tourisme de tous ceux qui apprécient un village où il fait bon vivre. Des animations bien catalanes comme la fête de l’excursionisme en janvier, la marche des contrebandiers en juin, le concours des chiens de berger en juillet ou l’Aplec de Sardanes en août enrichissent brillamment les séjours.

 

Osséja aujourd'hui

osseja aerien

 

 

Village agricole, Osséja a su conserver de nombreux témoignages de l’architecture paysanne de montagne avec des ouvertures hautes et étroites, des murs épais et crépis, des couvertures en ardoises, des portails dominés par de puissants linteaux de granite ou de gracieux arcs en plein cintre. Hélas, pour répondre à l’importance de la population, il a fallu reconstruire l’église à la fin du XIXe siècle. Des fresques ont disparu alors et il ne reste de l’œuvre de 1219 qu’un chevet roman caractéristique de l’art cerdan avec sa modestie, son charme discret. La chapelle Sainte-Lucie, due à un agrandissement du XIVème siècle, a conservé un oiseau à la clef de voûte ; s’agit-il des armes parlantes d’Osséja, Ocell, Oiseau en catalan ? Un retable du Rosaire de 1699 de Joseph Sunyer, un Christ baroque de Paul Sunyer béni en 1733, le retable du maître-autel de 1774 d’Antoine Domingo rappellent, parmi d’autres œuvres de qualité de notre église, la foi profonde et le goût très sûr de nos ancêtres.

 

Avant restauration                 Après restauration

adoration de la croix avant restauration - copie adoration de la croix aprs restauration - copie

 

Avant restauration                 Après restauration

crucifixion avant restauration - copie crucifixion aprs restauration - copie

 

Avant restauration                 Après restauration

s. sebastie s. jean-baptiste s. antoine abb avant restauration - copie s. sebastie s. jean-baptiste s. antoine abb aprs restauration - copie